La sanction de Zidane suspendue

La sanction contre Zinédine Zidane l’empêchant d’entraîner l’équipe réserve du Réal Madrid pendant trois mois a été suspendue vendredi par la TAS jusqu’à ce qu’une décision sur le fond soit prise. Ainsi, coach Zizou pourra à nouveau reprendre son poste même si ce n’est que de manière temporaire en attendant une décision définitive.

Une sanction pour faute de diplôme

Zinédine Zidane, le coach du Réal Madrid Castilla, a été suspendu lundi dernier par la Fédération de Football Espagnole pour ne pas avoir le diplôme nécessaire permettant d’entraîner une équipe de la troisième division ou Segunda B. Selon le quotidien As, Zidane est cependant en cours d’obtention dudit diplôme. Depuis trois ans, il suit une formation en alternance pour obtenir le brevet d’entraîneur professionnel français, l’équivalent du diplôme niveau 3 requis pour entraîner en Segunda B. La sanction consiste en une suspension du droit d’entraîner pendant trois mois, soit jusqu’à la fin de l’année, pour l’ex-national français.Zinedine-Zidane

Le club Réal Madrid n’a pas voulu se taire et accepter la situation sans se battre. Il a annoncé lundi qu’il emploierait « tous les moyens légaux » pour contester cette décision. Parmi ces moyens figure le dépôt d’un recours. Un recours qui a été rejeté vendredi dans la matinée par la FFE.

Une suspension de la sanction

Le TAS ou Tribunal Administratif du Sport espagnol a suspendu vendredi la sanction donnée par la FFE contre « ZZ », au moins de manière provisoire. Finalement, coach Zizou pourra reprendre ses fonctions d’entraîneur de l’équipe réserve madrilène. Créé au début de l’année, le TAS est l’organe compétent en charge de la surveillance des activités des fédérations sportives espagnoles en matière de dopage et de respect de la discipline sportive.

Il a concédé vendredi dernier la décision de la FFE de suspendre Zidane de ses fonctions faute de diplôme.

Une pluie de soutiens

La nouvelle n’a pas fait plaisir à l’élite du football français et international. Depuis lundi, une horde de soutiens rappelle au « sphinx » qu’il n’est pas seul dans cette épreuve. La FFF a communiqué mardi que « les règles de l’UEFA permettent à un entraîneur en cours de formation d’exercer ». De nombreux joueurs ont aussi fait savoir à l’ex-national français qu’ils sont avec lui pour ne citer que Johan Cruyff, ex-joueur néerlandais et entraîneur du FC Barcelone. Même Materazzi qui est actuellement joueur-entraîneur à Chennai en Inde, a tenu à défendre Zidane au micro de Canal+.