Olympique de Marseille : Bielsa a commis une faute lourde

Bielsa-a-deja-impose-sa-patte_article_hover_previewLe président de Lyon Jean-Michel Aulas a estimé mardi que l’entraîneur de Marseille Marcelo Bielsa avait commis une « faute grave » en critiquant publiquement son président Vincent Labrune, et qu’il fallait une « réaction assez ferme ».

« Pour moi, il y a faute lourde, exprimée pendant que les dirigeants n’étaient pas là, l’un était en vacances et l’autre à une réunion de l’UCPF », a déclaré Jean-Michel Aulas sur RMC. « Moi, je ne laisserais pas passer, mais je comprends la difficulté à intervenir. S’il n’y a pas intervention après un fait aussi grave, on s’expose à un autre niveau de difficultés. Il faut une réaction assez ferme. J’espère qu’il n’y aura pas une épidémie avec d’autres entraîneurs ».

« Aucun entraîneur à Lyon n’aurait fait cette déclaration », a-t-il également assuré, parlant de Vincent Labrune comme de son « ami ». « C’est comme si dans une société industrielle, le directeur de la production, qui serait l’entraîneur, venait à traiter ses dirigeants de menteurs et remettre en cause la stratégie », a-t-il avancé.

Jeudi dernier en conférence de presse, Marcelo Bielsa avait adressé de vives critiques à son président, notamment sur le recrutement, l’accusant à demi-mot de lui avoir menti et évoquant les sentiments de « révolte » et de « déception » qui l’habitent.