L’OM bat Monaco et espère à nouveau atteindre le podium

mDepuis le mois de janvier, l’Om n’avait plus jamais remporté un match au Vélodrome jusqu’à son face à face avec  Monaco (2-1).

L’OM demeure dans la course

Monaco a toujours cru qu’il avait réussi à effacer tous les espoirs marseillais au Vélodrome dimanche soir. Sans fournir trop d’efforts, les joueurs de Leonardo Jardim ont réalisé un parcours particulier. Au cours des 90 minutes tout était calme pour les joueurs de la principauté qui comptaient effacer une bonne fois pour toute l’olympique de Marseille de la course au podium, ce qui ne fut pas le cas, car c’était sans compte sur les hommes de El Loco bien décidés à aller jusqu’au bout.

C’est André Ayew qui égalise à la 79e minute et Alessandrini qui clôture la marque à la 85e minute. Mais cette victoire ne convainc pas car on a eu affaire à un OM peu inventif et peu organisé.

Un collectif désorganisé

En fait l’OM, n’était pas au rendez-vous d’un point de vue performance, moins enthousiaste par rapport au début de la saison qui avait permis à l’OM d’être félicité et d’obtenir le titre de champion d’automne.
Quand on regarde le fond, le jeu était inchangé, un jeu proposé par Bielsa qui reste convaincu de son système de jeu avec une ossature consistante, des ambitions agressives. Cependant, depuis plusieurs semaines, l’effectif ne répond plus aux normes.

La première erreur indexée, c’est la défense Morel et Nkoulou, il y aussi les centraux qui laissent Moutinho s’échapper et marquer contre Mandanda. Les joueurs de l’OM étant obligés de de jouer en solo. Mais on peut noter certains joueurs qui se distinguent comme Gianneli Imbula qui essaie de faire la liaison entre ses attaquants immobiles et ses défenseurs. Ayew et Payet essaient de se distinguer.