Le championnat espagnol toujours menacé par la grève des professionnels

reLa Ligue espagnole a une fois de plus lancé un appel aux joueurs et la fédération à lever leur appel à la grève illimitée qui représente une menace pour la fin de la saison. La fédération dénonce l’atteinte » causé au secteur et aux supporteurs.

« Ce sont eux qui les ont invitées. Il leur revient à eux d’annuler ces grèves » a lancé le président de la Ligue LFP, Javier Tebas lors d’une conférence de presse à la suite d’une assemblée générale extraordinaire convoquée à Madrid pour trouver une solution à la crise à laquelle est confrontée le football espagnol.

Alors qu’il a été invité à l’assemblée, le président de la Fédération espagnole RFEF Angel Maria Villar n’a pas assisté. En fait, il est en conflit avec la LPF et celle-ci de déclaré que « ses actes, de connivence avec le syndicat de football portent atteinte au football professionnel et aux supporteurs ».

Une plainte déposée par la LFP

Pour ce faire, la LPF a déposé une plainte ce vendredi contre le syndicat des joueurs pour avoir appelé une grève illimité dès le 16 mai. Elle compte l’estomper, car elle la juge « illégale » et estime qu’elle pourrait être évaluée à 50 millions d’euros par journée perdue.

Le tribunal qui a saisi cette plainte à Madrid a appelé pour mercredi, les parties pour les « écouter avant de prononcer la suspension préventive de la grève ». Le syndicat des joueurs et la Ligue vont se rencontrer à partir de mardi pour une réunion de médiation. De son côté la Ligue déposé un recours administratif contre la Fédération espagnole.

En fait, la Fédération ainsi que le Syndicat des joueurs contestent un décret signé fin avril par le gouvernement qui donne à la Ligue la négociation et la commercialisation centralisée des droits de retransmission TV des matches en Espagne.

Avant, les droits de retransmission était négociés par chacun des clubs de façon distincte, ce qui privilégiait les deux grands clubs à savoir le Real Madrid et le FC Barcelone. Mais le conflit repose surtout sur le mode de répartition des fonds car la cagnotte représente 800 millions d’euros par saison.