Juventus-Real: Ancelotti offrira « un foot d’attaque »

ancLe coach du Réal Madrid, Carlo Ancelotti a fait la promesse d’offrir un « football d’attaque » pour battre la Juventus en demi-finale de la Ligue des champions, lundi avant le match aller qui se tiendra à Turin.
Pour l’occasion il a répondu aux questions de la presse sur le déroulement du match.

Q: Etes-vous d’accord quand on dit que le Réal est favori ?

R : si la juve est en demi-finale, elle le mérite. C’est peut être une surprise, mais rien ne prouve qu’elle n’est pas favorite. La saison passée, nous étions favoris avant les demi-finales contre le Bayern Munich et nous avons gagné. Les quatre demi-finalistes disposent tous des possibilités identiques.

Q : Ne surestimez pas vous votre équipe ?

R : l’expérience de la Juve a été améliorée en Ligue des champions au cours de ces dernières années. Elle a gagné le +scudetto+ samedi, elle est en confiance, elle dispose d’une expérience et des joueurs excellent. Qu’avons-nous de plus que la Juve ? Franchement, je n’en sais rien. Les deux équipes ont des différences. Si la Juve réussit à jouer avec qualité, elle pourra gagner, si c’est nous réussissons à imposer nos qualités, nous pourrons gagner. C’est la Coupe des champions et surtout que ce sont les demi-finales : si tu es confiant, tu gagnes, si tu es peureux tu sors de là perdant.

Q : Vous vous attenez à deux rencontres comme ce fut le cas contre l’Atletico en quarts ?

R : la Juve a une différence. Face à l’Atlético, nous disposions d’une possession de balle, le contrôle mais la Juve adore garder la balle. Nous souhaitons démontrer nos qualités avec l’attaque. Nous avons mis sur pied, un foot d’attaque pour ces rencontres, mais la défense doit être également de mise.

Q : d’après vous, la Juve jouera à trois ou quatre centraux ?

R : je n’en sais rien, c’est l’une des équipes qui arrive à s’en sortir en alignant trois ou quatre derrière et qui peut modifier le cours du match. C’est vrai, nous avons des appréhensions, mais cela n’a aucune influence sur le cours de notre match. Nous devons réussir à mener le mach et imposer notre mode.

Q : Vous regrettez l’absence de Benzema ?

R : les difficultés se produisent quand les mouvements manquent, il ne revient pas à un seul joueur de créer les espaces, mais à une équipe. Benzema a souvent été remplacé par Chicharito, un joueur qui joue un rôle important pour nous. Il dispose de bonnes conditions physiques et mentales. Il est capable de jouer à partir de la première minute ou pendant la rencontre sans problème. Nous devons profiter de sa bonne forme.

Q : Gareth Bale est-il au point ?

R : il est en pleine forme. Il s’est légèrement blessé, mais nous lui avons accordé le temps de guérir. Contre Séville, il n’a joué que pendant 30 minutes mais il a très bien joué.

Q : quel effet ça vous fait de retrouver la Juve et vous pensez qu’Allegri a le même style que le vôtre ?

R : j’ai passé deux ans ici et j’ai beaucoup évolué. Allegri a bien travaillé, il a réussi à équilibrer, bâti un effectif qui réalise de grandes choses.

Q : et que pensez-vous d’Andrea Pirlo ?

R : j’ai appris qu’il me considère comme un père, et pour moi il est comme un fils.