Handball : Dépôt de bilan pour les Girondins de Bordeaux

Après un passé glorieux, les Girondins de Bordeaux traversent une période très difficile. Après le refus fédéral de les inscrire en Pro D2, les Bordelais en sont arrivés au dépôt de bilan le 28 juillet dernier. Cet évènement est perçu comme une véritable catastrophe pour tout le handball français.

Il y avait des signes avant-coureurs de cette « tragédie » tels que des joueurs non payés depuis plusieurs mois. Le déficit du club est de 350 000 euros. Et pour réduire la dette, le président Guégan et son vice-président se sont servis de leurs comptes courants d’associés. Ils comptaient aussi sur l’aide financière de la municipalité promise à hauteur de 150 000 euros. Mais celle-ci n’arrivera jamais. La Mairie justifie son inaction en avançant qu’une rallonge municipale avait été versée lors de l’accession en Pro D2, ce qui a porté la subvention à 340 000 euros. En plus, la municipalité semble ne pas avoir été convaincue par le plan d’apurement des dirigeants des Girondins ainsi que la gestion rigoureuse promise. Et donc, plus rien ne sera versé par le premier soutien institutionnel de l’équipe.

Les Girondins de Bordeaux connaissent ainsi une triste fin au goût de gâchis. C’est au total 29 salariés, dont 9 permanents, qui se retrouveront sur le carreau après ce dépôt de bilan.