Di Maria, ça parait jouable pour le PSG

diEn passant via un prêt payant pour contourner les contraintes du Fair-play financier, le PSG pourrait recruter Angel Di Maria, le jouer de Manchester United sur qui Laurent Blanc mise.

Tous les éléments concernant le marché des transferts sont pratiquement réunis. Et grâce à cette opportunité, le PSG pourrait s’attacher les services de l’un des joueurs qu’il veut acheter l’été prochain.
Plusieurs fois, le nom d’Angel Di Maria était évoqué au PSG pour remporter la Ligue des champions. Il se peut que l’argentin puisse rejoindre le double champion de France en titre dans les semaines à venir.

Ainsi, le PSG sera dans la possibilité de concentrer son énergie dans ce dossier dès que le mercato est ouvert. Tout s’explique premièrement par le rachat de Paul Pogba qui est difficile face à la concurrence et les moyens limités alloués au PSG via le fair-play financier, car le club ne dispose pour l’instant que de 50 millions d’euros.

Van Gaal sur le point de s’en séparer

Et Di Maria ne sera pas conservé par les Red Devils qui proposent 25 millions d’euros sur le néerlandais Memphis Depay qui a été sollicité par Louis van Gaal et il serait difficile de le voir sur le banc même s’il est jeune.
Lors de sa première saison à Old Trafford, Di maria n’a pas pu se distinguer et il a souvent commencé un match en tant que remplaçant par des joueurs moins inattendus d’après Van Gaal.

Difficulté d’adaptation…

Il faut dire que l’argentin a eu du mal à s’adapter, car il a été agressé à son domicile en mi- saison et il a été marqué par cet incident. Plusieurs murmures stipulent que Laurent Blanc qui pourrait rester au banc parisien l’année prochaine, a indiqué à sa direction que l’ailier de 27 ans, serait d’après lui une priorité de recrutement. Et c’est une demande face à laquelle Nasser Al-Khelaifi ne serait pas sourd.

D’après RMC, un prêt payant et échelonné sur l’ensemble de la saison de Di Maria est possible et pourrait permettre à Paris de refuser les dépenses immédiates conséquentes qui pourraient le placer dans des opérations financières illégales. Maintenant, on se pose des questions sur la faisabilité de cette transaction.