Coupe du Monde Féminine : les bleues sont sur une bonne lancée

Depuis le début de cette Coupe du Monde Féminine de la FIFA, les Françaises enchainent les réussites. Leurs confrontations rencontrent un franc succès à la télévision et les supporters sont satisfaits de leurs prestations. Le quart de finale à venir contre l’Allemagne s’annonce difficile, mais promet une rencontre au sommet, voire une finale avant l’heure, entre la première et la troisième équipe du monde selon le classement FIFA.

2048x1536-fit_amandine-henry-lors-france-mexique-5-0-coupe-monde-feminine-17-juin-2015

Des audiences historiques

Les victoires des Françaises attirent de plus en plus de spectateurs devant leur téléviseur comme l’attestent les audiences de W9. La chaîne a réalisé deux records historiques d’audience grâce à la Coupe du monde de football féminin. France – Corée du Sud (3-0) a atteint un pic de 4 millions de téléspectateurs alors que France – Mexique (5-0) a attiré 2,2 millions de téléspectateurs. Les audiences pour France – Allemagne s’annoncent également historique au vu de l’affiche proposée ce vendredi. Les Bleues rencontreront donc les favorites de la compétition.

Un quart de finale aux airs de déjà vu

Les joueuses françaises devront faire preuve d’autant d’engagement que lors des matchs précédents pour pouvoir faire face à la machine allemande même si l’équipe a les qualités pour rivaliser contre la première équipe mondiale au classement FIFA. Les joueuses n’espèrent pas venger l’équipe masculine, qui avait été éliminée face à l’Allemagne au Brésil, mais entendent tout de même être de taille face à leur adversaire. La joueuse de l’OL, Louisa Necib, qui a fait son retour face à la Corée du Sud, a donné son avis sur l’équipe Allemande :

L’Allemagne, j’en pense plein de choses. Ça fait des années que je joue contre elles. Comment ça va se passer, seul Dieu le sait. Moi je ne sais pas, je ne l’ai pas encore joué et ça ne se passe jamais comme on l’a prévu. Si j’avais la force de prévoir les matches, je les gagnerais tous. Mais ça sera sûrement costaud, physique, tactique. En tous cas, ça donne envie, on a hâte d’y être. On voit qu’on parle de finale avant l’heure, c’est vrai que c’est une belle affiche, c’est comme ça. Et même si on n’est pas là pour venger les garçons, c’est vrai qu’on a pensé à leur quart de finale au Brésil.

La dernière rencontre entre les deux équipes s’était conclue sur une victoire 2 à 0 des Françaises, mais d’après Louisa Necib, cette prochaine confrontation sera plus compliquée :

On ne fait pas du tout référence à ce match. C’était en amical. On est en quart de finale de la Coupe du monde, on n’a pas à se baser sur un amical qui s’est joué il y a des mois. Mais il faut être confiantes, on a les qualités pour les battre. On peut battre n’importe qui. J’ai confiance en mon groupe, mon équipe, mon staff. On n’a pas à avoir peur, on a les qualités pour aller titiller cette équipe. Ça fait quelques compétitions qu’il y a des attentes autour de nous, mais malheureusement on n’est pas encore allées au bout. C’est bien beau de dire qu’on a des qualités, mais il faut le prouver sur le terrain.

Déjà qualifiées pour les JO 2016

L’équipe de France féminine est, quoi qu’il advienne en Coupe du Monde, assurée d’être l’une des trois meilleures nations européennes de football. Cette réussite permettra aux joueuses de participer aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. En 2012, les Françaises avaient obtenu la quatrième place des JO suite à une défaite face au Canada lors de la petite finale.