Le brassard de capitaine à Christelle Le Duff à la Coupe du monde féminine

Lors de la Coupe du monde féminine, le brassard de capitaine reviendra à Christelle Le Duff. À 31 ans, la plus ancienne joueuse du groupe devra faire parler son expérience pour guider l’équipe.

Christelle a fait savoir qu’elle avait un statut particulier puisqu’elle retrouve le XV après avoir passé 3 ans avec le VII. Pour elle, c’est difficile d’être le leader d’un groupe formé depuis 3 ans et dans lequel elle n’a retrouvé que deux ou trois anciennes. La rugbywoman a cependant précisé qu’un respect s’est très vite instauré entre elle et les autres qui sont déjà au courant de son parcours.

Après quelques difficultés sur le plan physique et mental, Christelle tient à rassurer que les choses vont mieux chez elle. La nouvelle capitaine dit avoir évolué très vite avec l’aide d’un préparateur mental. Elle affirme d’ailleurs que si on lui a fait appel, c’est parce qu’elle a réalisé de bonnes performances ces deux dernières années.

Christelle a aussi parlé de l’évolution du rugby féminin et a constaté que les impacts sont plus durs. Cela impose cependant une préparation physique intense marquée par de la pure musculation. Sur le plan mondial, elle a trouvé que le niveau est vraiment resserré en rappelant les progressions du Canada, de l’Australie et des États-Unis. Enfin Christelle Le Duff que ça lui plairait bien de passer du statut d’amatrice à celui de professionnelle, même si pour elle jouer au rugby tout le temps est très difficile pour une femme qui souhaite avoir des enfants.