Chelsea, le nouveau vent et Mourinho

chelChelsea était déjà annoncée comme champion d’Angleterre depuis la saison dernière par José Mourinho. En notant la solidité commune et la qualité des joueurs montrent que le club à un avenir radieux.

En février 2014, les blues se sont imposés sur le terrain du prochain champion d’Angleterre, Manchester City 0-1 et occupe la troisième place au classement et se situant à deux points du leader, Arsenal. Chelsea montre qu’elle est sur le chemin de la victoire pour être champion en fin de saison. Mais face à la presse, José Mourinho n’avoue presque rien des prétentions de son équipe à propos du titre.

Il avait d’ailleurs raison. En fait, il a pris de la grandeur, au point de gratifier les adversaires afin d’arriver à la ligne d’arrivée devant tout le monde avec la tête haute. Champion à trois journées de la fin, Chelsea a notamment prit la tête de la Premier League depuis son lancement au mois d’aout.

Les blues sont arrivés à la seconde après la seconde journée, devancés par Tottenham qui disposait de plus de points. Et c’est l’unique période où Chelsea n’a pas été leader.

Une solidité à féliciter

La domination des blues est illustrée par les chiffres affichés par les joueurs. Il est préférable de commencer par les chiffres moins décevants. En fait, Chelsea a marqué 69 buts après 35 journées, tandis que la moyenne des cinq champions d’Angleterre après la saison se rapproche des 92 buts inscrits. Cela n’empêche pas les Blues de disposer de la seconde attaque du championnat après Manchester City qui a marqué 70 buts.

Bien que Chelsea dispose d’une marge de progression en attaque, sa force au niveau de la défense ne pouvait pas être critiquée cette saison. Mais tout repose par la difficulté à pénétrer cette défense que seul Tottenham avait réussi à percer, que Chelsea domine la Premier League et il ya d’autres chiffres qui amènent à admirer ce club.